Action 1

samedi 19 avril 2014
par  Webmaster
popularité : 97%

Le trinôme académique de La Réunion a organisé un séminaire sur « l’océan Indien, un espace géostratégique »
Du 3 au 5 décembre un séminaire consacré aux enjeux géopolitiques, stratégiques et militaires de la zone de l’océan Indien, qui connaît de profondes mutations et où la France à de nombreux intérêts à défendre ou à faire valoir. Il a réuni une quarantaine de participants : inspecteurs de l’Education nationale, professeurs d’histoire-géographie, officiers et auditeurs de l’IHEDN.

Comme le rappelle le dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale : « Pour la France…, la sécurité de l’océan Indien, voie d’accès maritime vers l’Asie, est de ce point de vue une priorité. Zone de transit pour le commerce international, l’océan Indien se situe au cœur d’enjeux stratégiques mondiaux ».

Organisé à l’initiative du délégué trinôme de l’AR 27 et en étroit partenariat avec ses homologues du rectorat et des FAZSOI, ce séminaire a alterné conférences, visites et démonstrations dynamiques sur plusieurs sites militaires : caserne Lambert, détachement air 181 « lieutenant Roland Garros », 2ème régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) et base navale de Port des Galets. Lors de la dernière journée consacrée à la marine nationale, le groupe a visité le patrouilleur austral « Albatros » ainsi que le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS).

Ce séminaire a permis d’aborder divers sujets, et notamment :

  • les enjeux de l’enseignement de la défense et le rôle des trinômes académiques
  • la place de la géopolitique et de la géostratégie dans les programmes d’histoire-géographie-éducation civique
  • le dispositif militaire français dans la zone Sud de l’océan Indien, ainsi que les missions et moyens de nos forces armées
  • les grands enjeux politiques, diplomatiques, économiques et sécuritaires de cette zone au regard des intérêts de la France (1 million d’habitants à La Réunion-Mayotte et 40 000 Français résidant à l’étranger, majoritairement à Madagascar) que peuvent menacer la piraterie maritime, le terrorisme, l’immigration clandestine à Mayotte, le pillage des ressources halieutiques (la ZEE française dans l’océan Indien représente 2,8 millions de km2), le narcotrafic, la contestation par certains Etats de la souveraineté de notre pays sur ses îles du canal du Mozambique (et dont on découvre les richesses en pétrole et en gaz)…
  • l’action de l’Etat en mer conduite par le préfet de La Réunion (sauvetage en mer, police des pêches…)
    Bernard HAY

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 20 janvier 2015

Publication

11 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
4 Auteurs

Visites

3 aujourd’hui
6 hier
12202 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté